Le contrat RETRAITE PERP

Préparer votre retraite tout en diminuant vos impôts, le Plan d’Épargne Retraite Populaire est la bonne solution pour tous les épargnants même s’il reste encore plus avantageux pour ceux ayant un fort taux d’imposition.

Pour qui ?

Pour tous, quel que soit votre statut, même si vous êtes sans emploi ou sans profession, à partir du moment où vous souhaitez préparer votre retraite.

Plafond

Les plafonds annuels sont exprimés en fonction du plafond annuel de la sécurité social (PASS). En 2019 = 40 524 €.

  •  Au minimum 4052€ (10% PASS)

ou bien

  •  10 % de vos revenus de l’année précédente plafonné à 8 PASS, soit maximum 32 419 € pour 2019.

Fonctionnement

Le contrat PERP, permet de se constituer une retraite complémentaire par des versements réguliers ou non. Vous pouvez cesser vos versements à tout moment.

Vos versements annuels sont déductibles de vos impôts. Cela est donc d’autant plus intéressant que votre niveau d’imposition est haut.

Exemple : pour 1000 € versés par mois, avec un taux d’imposition à 30%, vous paierez 300€ d’impôt en moins tout en préparant votre retraite. Si votre taux d’imposition est de 14%, votre réduction sera seulement de 140€.

Ces sommes seront bloquées jusqu’à la retraite et seront ensuite converties en rente, c’est-à-dire que vous bénéficierez de revenus versés régulièrement.

 

Durée

Vous n’avez aucun engagement concernant vos versements. Vous pouvez effectuer des versements libres ou programmés et les moduler à tout instant, voir les arrêter.

Conditions de sortie

Lors de la liquidation d’un de vos régimes de retraite vous pouvez récupérer jusqu’à 20% en capital. Le reste sortira sous forme de rente, versée à vie.

Dans l’éventualité de votre décès, la rente peut être réversible, c’est-à-dire versée en tout ou partie à la personne que vous souhaitez.

Il existe bien sur des conditions de sortie anticipée mais pas très sexy :

  •  Invalidité de 2ème ou 3ème catégorie,
  •  Décès du conjoint ou du partenaire lié par un Pacte Civil de Solidarité,
  •  Expiration des droits aux allocations d’assurance chômage suite à une perte involontaire d’emploi,
  •  Cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire,
  •  Surendettement de l’assuré,
  •  La valeur du transfert du contrat est inférieure à 2.000 € et aucun versement n’a été fait depuis 4 ans (ou que le contrat ait plus de 4 ans en cas d’épargne programmée). En outre, le revenu fiscal de référence du foyer fiscal de l’année précédente, est inférieur à 25.180 € (hors majoration).

 

Fiscalité

Si les versements ne sont soumis à aucune fiscalité ni frais (hors frais de souscription), le service en rente l’est.

Les rentes servies seront à déclarées dans la catégorie des revenus et pension et donc imposable après un abattement de 10%.

Le choix du bon contrat

Si vous avez tendance à comparer les contrats sur les frais d’entrée, c’est une erreur qu’il vous faut corriger, particulièrement sur les contrats retraite.

Ce placement est sur le long terme alors peu importe les frais d’entrée, ils seront vites remboursés si vous avez un bon rendement. Attardez-vous sur les frais de sortie : En effet, les frais de sortie en rente (frais d’arrérage) varient de 1 à 3.5% et comme ces frais sont appliqués à la sortie du contrat, vous n’avez aucun moyen de les regagner.

La grande majorité des contrats vous proposeront des options complémentaires de prévoyance. Ces dernières ont un coût souvent exorbitant, alors à moins d’une situation particulière, protégez-vous sur un contrat d’assurance prévu à cet effet.

Nous sommes bien sûr à votre disposition

pour vous conseiller sur vos options retraite

Plus d’informations ? Des questions ?
Prendre contact